Siné fait son hebdo

L'infâme suppôt de l'anarchisme, Bob Siné

Vous avez sans doute suivi avec émotion les tribulations de ce foutriquet de Siné sur Charlie Hebdo, et ses élucubrations sur l’éminent fils du Président de la République et de sa supposée conversion pour épouser la fille d’un magnat de l’électro-ménager. On croyait que l’éminent Patron de Charlie Hebdo avait, par le licenciement, mis fin pour de bon à la carrière du dessinateur presqu’octogénaire.

Hélas, il n’en est rien, puisque ce triste sire réédite ses exploits dans un hebdomadaire qui porte son nom – un comble, pour le fils du meurtrier d’un officier de l’Armée Française- en kiosque à partir du 10 septembre 2008.  On peut en apercevoir une description sur le site de l’amuseur vieillissant, sinehebdo.eu. Courez l’acheter, et vous y verrez comme moi ces mots auxquels j’ai bondi : « je chie sur les bégonias » déclare l’humoriste cacochyme.

J’ai donc résolu d’adresser à ce monsieur une lettre ouverte, que vous lirez plus bas. J’espère que vous serez nombreux à tirer les conclusions qui s’imposent. Ecrivez à ce drôle valétudinaire pour lui faire part de votre émotion. Mieux, abonnez-vous à son ignoble feuille de chou,  pour pouvoir de l’intérieur, comme une sourde puissance, faire des critiques qu’il rejettera d’autant plus facilement que ce genre de comique libertaire ne s’applique jamais ce qu’il exige pour les autres. Suprême raffinement dans le mépris, signez sa pétition, voire – mais c’est peut-être un excès- faites un don financier à ce malotru.

A l’attention de Mr Siné

Monsieur,

Vous êtes depuis des années un trublion, un anarchiste, bref un égaré de la société. Je vois que vous avez su attirer dans les rangs de votre futur journal mon ancien corréligionnaire Gab, ce qui ne me surprend aucunement, tant j’ai souvenance des beuveries innommables dans lesquelles ce suppôt du désordre nous entraînait régulièrement, jeunes provinciaux surpris par l’agitation de la nuit Parisienne que nous étions. Heureusement, Sa Sainteté Jean-Paul II est passé par là pour nous montrer le droit chemin d’un index vigoureux.

Bref. Cette missive n’a pour autre but que de vous conjurer à renoncer à « chier dans les bégonias » selon vos propres termes que je ne reprends qu’avec dégoût. Vous n’êtes pas sans savoir qu’a été créée le 17 décembre dernier près la sous-préfecture de Rochefort (ou se trouve actuellement le conservatoire du Bégonia car c’est à Rochefort que Michel Bégon, le valeureux officier éponyme, fut intendant de la Marine en 1688), a été créée donc la Société Française du Bégonia, 1 rue Charles Plumier 17300 Rochefort-sur Mer, dont le rôle est la « préservation et la promotion du Bégonia ». J’attends de voir avec quelle vigueur cette éminente Société tentera de mettre fin à vos iniques agissements bégoniaphobes.

Car en vous moquant ainsi du Bégonia, en tournant en ridicule cette auguste plante rapportée d’Amérique du Sud par d’intrépides explorateurs, c’est tout une kyrielle de Français que vous insultez : les Rochefortais (sous-préfecture de Charente-Maritime), les explorateurs, les scientifiques mais aussi les Américains du Sud, et parmi tous ceux-là les jardiniers, dont vous pouvez imaginer combien ils sont nombreux. Je ne parlerai pas ici de la majorité silencieuse qui admire muette les Bégonias que la Providence met sur leur passage, sans savoir l’opprobre que vous jetez sur eux.

Ainsi, pour vous éviter un procès ruineux contre la Société Française du Bégonia, et contre la puissante American Begonia Society (stimulating Begonia interest since 1932), je vous suggère donc de supprimer toute allusion injurieuse envers l’auguste fleur. Prenez-là, pourquoi pas, comme emblème ! Permettez-moi d’ajouter qu’à  conchier sans péril, on se torche sans gloire.  Si vous tenez tant à vous moquer du monde végétal, qui ne vous a pourtant rien fait, faites-le sur des cactus : ils sauront se défendre !

Salutations obligatoires.

Ch. Corday


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s