Ecrire pour le marketing

Comme en politique la langue de bois, il existe en marketing un jargon particulier, sorte de patois local compris des seuls autochtones. Riche en anglicismes et en acronymes, ce patois contamine fréquemment le français tel qu’on l’écrit dans les bonnes officines de communication.

A la faveur d’un lien sponsorisé sur Google, nous sommes arrivés sur le site de l’éminente société Ornicom, qui commercialise la location d’espaces publicitaires roulant grâce à des hôtesses perchées sur un Segway, cet engin de déplacement gyroscopique qui a remporté un vif insuccès commercial.

Et là, mes amis, quel régal ! La richesse des textes présentés évoque instantanément les soieries d’Orient, les bazars clinquants de Sodome, les souks fabuleux de l’antique Gomorrhe.  Qu’on en juge :

« Véritable Objet Roulant Non Identifié, le Segway est une trottinette électrique à deux roues parallèles ». Louons l’ingéniosité de l’inventeur qui n’a pas commis l’erreur  trop répandue de dessiner une trottinette à roues perpendiculaires.

« Circulant à la vitesse du pas sur les trottoirs » avec civilité et créativité, car circuler au pas eût été rétrograde, l’engin est un « petit bijou de technologie« , tout de même, qui « défie les lois de l’apesanteur ».

Cette approche scientifique est émouvante. Les lois de l’apesanteur.  Imaginez Newton marchant sous des pommiers, lorsque soudain une pomme gisant au sol se met à flotter subitement dans l’air, heurtant ainsi l’illustre savant au menton : paf ! C’est ainsi que furent découvertes, croit-on, les (car il y en a plusieurs, c’est fonction de la race de pomme) lois de l’apesanteur, qui devaient bien plus tard faire le beurre de Georges Lucas grâce à Star Wars.

Le tout constitue un affichage mobile incontournable « peu polluant », c’est marqué entre guillemets, au cas où. Selon l’entreprise, cet affichage « interpelle et, par ce biais, facilite la diffusion d’un message directement vers un public captivé. »

C’est normal : avec un bijou de technologie et des textes de science fiction, on part tout de même sur les chapeaux de roues parallèles. Les fortes poitrines des hôtesses feront le reste, même en apesanteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s