De gauche et d’esturgeon

Impossible de résister au plaisir de vous livrer quelques extraits de la « Lettre ouverte à Lutte ouvrière, à la Ligue communiste révolutionnaire et au Parti des travailleurs » adressée par le Comité International de la Quatrième Internationale sur son site World Socialist Web Site en avril 2002, entre les deux tours de la présidentielle.

 » (…) Il faut que ces nouvelles forces apprennent des enseignements politiques importants. Il leur faut apprendre à ne pas se laisser duper par les mensonges de l’establishment politique bourgeois – la droite gouvernementale et la gauche gouvernementale, ainsi que les médias – qui affirment que voter pour Chirac représente la défense de la démocratie, le salut de l’« honneur » de la France, la création d’« un front antifasciste », et ainsi de suite.(…) Pour lutter contre Le Pen, nous devons correctement diagnostiquer la cause de la maladie politique dont il est le symptôme. La cause du malaise actuel est qu’il n’y a pas d’alternative socialiste aux politiques capitalistes.

Le Pen a profité politiquement et idéologiquement de l’abandon de la classe ouvrière et de ses intérêts par les partis qui déclaraient la représenter. Comme Jospin l’a admis lors de sa campagne, son parti peut porter le nom de « socialiste », mais son programme n’est « pas socialiste ». Le Parti socialiste cherche à administrer, au nom des capitalistes, un État-providence qui n’offre plus de protection sociale, et qui, au contraire, réduit continuellement le niveau de vie et les conditions sociales des ouvriers. Le gouvernement Jospin a pris sur ses épaules d’imposer tous les sacrifices en terme d’emplois et de programmes sociaux qui étaient nécessaires pour établir le système monétaire européen et lancer l’euro.

Quant au Parti communiste, il est depuis des décennies le principal pilier du capitalisme français au sein de la classe ouvrière. Dans la période récente, c’est l’organisation stalinienne qui porte principalement la responsabilité de l’introduction au sein de la classe ouvrière du poison qu’est le chauvinisme anti-immigré. (…)

Ce sont les mêmes excuses qui furent utilisées pour justifier la formation du Front populaire en France en 1936, qui était une alliance du Parti socialiste, du Parti communiste et du Parti radical bourgeois. Le gouvernement du Front populaire, arrivé au pouvoir grâce à l’appui de la classe ouvrière, a fait des pieds et des mains pour désamorcer le mouvement révolutionnaire, qui a pris la forme d’une grève générale massive, et pour sauver le capitalisme français. Une fois le travail accompli, à savoir de retenir, de trahir et de démoraliser la classe ouvrière, il a donné le pouvoir à la droite, ce qui a ouvert la voie à l’effondrement de 1940 et à l’établissement du régime pro-fasciste de Vichy. (…)

Ce qu’il faut retenir du dernier quart de siècle, c’est qu‘il est impératif de combattre l’influence politique réactionnaire d’organisations vieillies, dépassées, fossilisées et qui autrefois parlaient au nom de la classe ouvrière. Aujourd’hui ces organisations ne sont plus que des coquilles vides, ne survivant que grâce à une bureaucratie intéressée et grâce aux subsides de l’État.

L’évolution de Jospin lui-même démontre bien les conséquences pernicieuses de décennies d’adaptation à ces vieilles organisations. Il offre l’exemple classique de celui qui a voulu utiliser les principes politiques et la réputation historique de Léon Trotski pour couvrir son opportunisme. Sa carrière politique s’est terminée par une démission honteuse, en abandonnant littéralement ses responsabilités politiques au moment même où les plus graves dangers menacent la classe ouvrière. (…)

Il y en a qui ne mâchent pas leurs mots.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s