Langue de boa

En politique, la perfidie est chose normale. Ne nous voilons pas la face. Elle est d’ailleurs utilement secondée par l’art de parler pour ne rien dire, un art que Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal – pour ne citer qu’eux- maîtrisent fameusement. Il faut dire qu’avec ces satanés journalistes qui posent toujours les mêmes questions sans avoir planché sur le dossier, inutile de sortir l’artillerie lourde.

Citons, pour le plaisir, Ségolène Royal, en ouverture de l’Université d’Eté d’ATTAC à Poitiers en août dernier : « Dans cette période historique qui est la nôtre, où tant de choses sont à repenser et tant de manières d’agir à réinventer, je pense que le débat d’idées n’est pas un petit supplément d’âme plus ou moins ornemental mais une nécessité vitale pour mener les combats d’aujourd’hui. »

C’est beau. On dirait du Tocqueville.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s